Historique du Trial Pré-65 à Mons

En novembre 1982, pour fêter le 25ème anniversaire du Trial du Mont Panisel fondé par Jean-Claude BUSINE, Christian CAUCHETEUR, membre actif du comité d’organisation, proposa d’y inviter les motos anciennes, une première en Belgique! Ce fut une réussite : 16 pilotes, dont 4 Français, vinrent réveiller les souvenirs des premiers trials. A la demande générale, le trial Pré-65 fut reconduit en 1983  (37 participants, dont  5 anglais !) et est devenu, au fil des ans, une référence en la matière.

Jean-Claude BUSINE au Trial Lamborelle (1966)

Christian CAUCHETEUR au Trial de Court-Saint-Etienne (1965) 

D’année en année, le nombre de participants dépassa la centaine. Alors que d'autres organisations ont dû s’ouvrir aux catégories Pré-80 pour réunir un nombre suffisant de participants, Mons est resté un trial réservé aux Pré-65 (avec une tolérance pour les Pré-67 et les motos un peu « spéciales », mais pas trop).

Pour le plus grand bonheur des spectateurs, d'anciennes "gloires" du trial participent régulièrement au Trial Pré-65 au guidon des machines qu'ils ont menées à la victoire par le passé. 

Claude COUTARD (champion de France Experts en 1968) au Trial de Mons (1983)

Mick ANDREWS, une légende du trial (champion d'Europe 1971 et 1972, 5 fois vainqueur des 6 jours d'Ecosse) au Trial de Mons (2013)

André PIRON (champion de Belgique Experts petites cylindrées en 1958, 1959, 1962 et 1963) au Trial de Mons (1982)

Victor GIGOT (champion de Belgique Experts 1971 et 1972) au Trial de Mons (1983)

Le tracé des zones du trial Pré-65 de Mons est avant tout pensé pour mettre en valeur les motos de collection: inutile de transformer un cadre pour obtenir plus de garde au sol, les sections sont adaptées aux véritables motos anciennes. Inutile de monter un embrayage hydraulique, les virages ne sont pas trop serrés. Voilà pourquoi les propriétaires de certaines motos authentiques, de véritables pièces de musée, ne les sortent qu’une fois par an, à l’occasion du trial de Mons.

Le Trial de Mons, une occasion rare pour les collectionneurs, comme Yves CAMPION, de sortir leurs plus belles machines

Un contrôleur pas comme les autres... Joël ROBERT

Les meilleurs pilotes se mesurent dans la catégorie « Experts », où la plupart des zones sont de difficulté moyenne, deux ou trois étant prévues pour départager les plus forts.

La catégorie « Historiques » ne propose que des sections faciles, mais nécessitant quand même un minimum d’expérience; tant pis pour les pilotes qui trouvent que c’est trop facile, leur place est en « Experts ».

Et pour mettre les motos en valeur, 5 classes sont prévues, tant en Experts qu’en Historiques et font l'objet de classements séparés: Fourche à parallélogramme, Cadre rigide, Boîte de vitesses séparée, Bloc-moteur, Pré-67 & spéciales.

Une montée impossible (Hill-Climb) en hommage à Bob EDGAR, un ancien participant anglais, a lieu en fin d’après-midi  sur les flancs du terril; elle est réservée aux motos admises à participer au trial Pré-65.

 bob-edgar-tribute.jpg'

Bob EDGAR au pied du Hill Climb au terril de Ciply (2002)

Le toujours très spectaculaire Hill Climb clôture traditionnellement le Trial de Mons